Construire & Rénover

Quelles sont les assurances nécessaires pour une construction de maison ?

La construction d’une maison n’étant à l’abri d’aucun sinistre, le constructeur comme le propriétaire se doivent de souscrire à des assurances spécifiques afin de bénéficier d’une protection en cas de problèmes. Tour d’horizon sur les couvertures les plus incontournables.

Les assurances obligatoires pour les constructeurs

La priorité d’un constructeur avant l’ouverture d’un chantier est de souscrire à une garantie décennale. Imposée par la loi Spinetta, elle est obligatoire pour les maîtres d’œuvre, contrôleurs techniques, architectes, entrepreneurs et autres artisans. Des sites spécialisés aideront ces derniers à tout comprendre de l’assurance décennale et leurs obligations vis-à-vis des maîtres d’œuvre. Durant dix ans, ces professionnels sont responsables de dommages pouvant apparaître après la livraison du chantier. Cette protection est favorable non seulement pour le client, mais aussi pour le constructeur lui-même puisqu’il ne paiera pas de ses poches les dégâts dont il est tenu responsable. Seuls les dommages sur les équipements indissociables affectant la solidité de l’ouvrage ou le rendant impropre à sa destination sont pris en charge par l’assureur. Le reste des sinistres relève d’autres assurances à l’instar de la garantie biennale. Valable sur deux ans, elle permet aux propriétaires de toucher une indemnisation en cas de dommages touchant les équipements dissociables de l’ouvrage et cela, à l’issu de la construction. Elle est également obligatoire, au même titre que la garantie de parfait achèvement. Cette dernière pour sa part est valable un an après les travaux et engage la responsabilité du constructeur sur les éventuels vices cachés, défauts de construction, erreurs de fabrication ou conséquences de la non-conformité des matériaux employés.

Par ailleurs, il existe d’autres assurances facultatives, mais franchement conseillées que le constructeur peut utiliser pour mieux se protéger. C’est le cas de la responsabilité civile professionnelle qui indemnise les dommages causés aux tiers durant le chantier. L’assurance effondrement ou risque d’effondrement de son côté intervient en cas d’imminent effondrement de la construction. Elle couvre tous les travaux nécessaires à entreprendre après un tel sinistre y compris la reconstruction de l’ouvrage.

Les assurances à souscrire pour les propriétaires

Les propriétaires ou maîtres d’ouvrage sont tenus de s’assurer eux aussi au cours de l’exécution de leurs chantiers. L’assurance dommages-ouvrage est la plus indispensable. Elle a pour objet de réparer les vices cachés ou dommages apparaissant sur la construction après l’achèvement des travaux et cela, sans recherche de responsabilité. Cette garantie est complémentaire à l’assurance décennale. Elle indemnise d’ailleurs tous les dégâts de nature décennale. Son avantage ? Elle permet de toucher une indemnisation plus vite. Avec la garantie décennale en effet, obtenir les réparations peut durer indéfiniment, jusqu’à ce que les responsabilités de chacun soient statuées. L’assurance dommages-ouvrage accélère le processus. A charge de l’assureur ensuite de se retourner contre la compagnie couvrant le constructeur.

Une fois la maison construite, le propriétaire devient le principal responsable. Il a tout intérêt à souscrire à une assurance multirisque habitation qui va protéger son bien contre les dégâts des eaux, les incendies, le vol, les catastrophes naturelles ou le vandalisme. Outre ces garanties de base, ajouter des garanties optionnelles (animaux de compagnie, entretien électroménager, piscine) évite de devoir régler soi-même les frais importants engendrés par l’endommagement de certains biens.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire